Deux mots préalables. Tout d’abord, pour pleinement apprécier ce qui se passe entre le bébé et Madame Rochel, nous invitons les spectateurs de ne pas oublier que ce film ne rend pas compte d’une technique ; son sujet est la communication avec le bébé. Ensuite, il n’est certainement pas nécessaire que tout parent essaie d’imiter Madame Rochel; que chacun invente son propre mode de communication avec son bébé.

Le bain que nous visionnons est le premier que le bébé reçoit, encore à la maternité. Après une première crispation initiale qui marque son appréhension (comme si le bébé voulait dire  « qu’est-ce qu’elle va me faire ? »), le nourrisson se détend, engage le contact œil à œil et, à partir de ce moment, prend la direction du bain. Madame Rochel propose, mais c’est le bébé qui dirige ses mouvements et accepte ou refuse ses propositions. Veuillez noter que ce ne sont pas juste les mains de madame Rochel qui sont prêtes à lui répondre, mais que le bain aquatique est accompagné d’un bain de paroles.

Les conditions créés pour que le bébé puisse profiter de ce cadeau de bienvenue que Madame Rochel dit offrir au bébé sont faciles à énumérer : la lenteur et la douceur des mouvements, la température constante de l’eau, l’immersion des yeux et des oreilles comme dans le ventre d’où le bébé vient de sortir (mais le nez n’est jamais en danger d’être immergé), la présence de sa mère lorsque cela est possible et, finalement, le massage qui enlève les tensions restantes. C’est la présence au bébé, le respect de sa personne, la compréhension de ses communications qui font de cette vidéo un document qui ne présente pas une technique, mais un savoir.

Comme le dit Madame Rochel dans un autre vidéo, les bébés peuvent refuser ce bain quand ils ont quelque chose à nous dire au préalable ; pour l’accepter ils doivent aussi être dans un état qui leur permet d’en profiter, par exemple ne pas avoir faim.

Pour approfondir le sujet, il est possible de visionner l’entrevue (en anglais) de Madame Rochel  http://bit.ly/1z1ctHg

Par Irene Krymko-Bleton